Un ancien ministre, un homme d’affaires et un ancien ambassadeur interrogés par la police

 Un ancien ministre, un homme d’affaires et un ancien ambassadeur interrogés par la police

L’homme d’affaires, Ahmed Ould Mogueya, propriétaire de la défunte Maurisbank, l’ancien ministre des finances, Thiam Diombar, et l’ancien ambassadeur de la Mauritanie à Washington, Mohamed Lemine Ould El Haycen, ont été interrogés lundi 21 mars par la police mauritanienne.

Ils ont été interrogés en tant que parties prenantes dans le cadre d’une enquête concernant un contrat d’usine d’assemblage d’avions datant de 2013 qui n’a jamais vu le jour en Mauritanie.

Selon nos confrères de Taqadoumy qui a donné l’information, ces trois personnes ont été entendues après la découverte de la disparition de plusieurs millions de dollars en rapport avec ce contrat qui aurait été conclu sans respect des procédures de passation des marchés publics.

Taqadoumy rappelle qu’en en janvier 2013, l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz aurait ordonné à son ministre des Finances, en l’occurrence Thiam Diombar, de verser 7 millions de dollars, à une société appelée MCD, qui installerait une usine d’assemblage d’avions en Mauritanie, à titre d’avance pour la livraison de petits avions à la Mauritanie.

Après la date limite de livraison des avions, il s’est avéré qu’il ne s’agissait que d’un accord suspect et que la société n’existait pas, ajoute Taqadoumy qui précise que le Conseil des ministres avait même accordé à cette société fictive un terrain à côté du nouvel aéroport de Nouakchott.

Taqadoumy rappelle avoir révélé à l’époque des documents contractuels conclus entre le ministère des Finances et la supposée société, démontrant qu’il s’agissait de corruption et de détournement de fonds.

chitari 24

chitari 24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.