L’interdiction du concert de Diam Min Tekky est  » illégale et injuste  » (Avocat)

L’interdiction du concert de Diam Min Tekky est  » illégale et injuste  » (Avocat)

ALAKAHBAR (Nouakchott) – Lors d’une conférence de presse, tenue mercredi à Nouakchott, Me El Ide Mohameden Mbareck, a qualifié « d’illégale et d’injuste » l’interdiction du concert du groupe de rap Diam Min Tekky dont il est l’avocat.

« Tous les Mauritaniens, activistes, hommes politiques, avocats, juristes ou membres de la Société civile doivent lever la voix et demander aux autorités de cesser ces agissements qui ne sont ni légaux, ni justes », a lancée l’avocat.

« La loi oblige ceux qui interdisent une activité ou une manifestation de prouver qu’elle viole la loi, a-t-il poursuivi. Mais jusqu’à preuve du contraire, Diam Min Tekky n’a véhiculé que de messages de paix et d’unité dans lesquels se reconnaissent tous les Mauritaniens »

« Et puis, le groupe a son mot à dire sur le fonctionnement du pays. Il a le droit d’évoquer les souffrances de la population : le passif humanitaire, les problèmes d’injustice, les problèmes de la jeunesse, le chômage l’éducation, l’accès à l’emploi, etc. »

« Nous allons continuer à dénoncer cette mesure. Nous allons l’attaquer partout, ici et ailleurs. Nous allons continuer à demander que justice soit rendue à toutes les victimes dans ce pays. »

Vendredi, les autorités administratives « ont interdit » aux rappeurs de Diam Min Tekky, qui sont rentrés au pays après 10 ans d’exil en Europe, de tenir un premier concert pour lancer leur album intitulé « 30 Ans » lequel dénonce « l’injustice en Mauritanie», a rappelé le ménager du groupe Khali Diallo lors de la conférence de presse.

chitari 24

chitari 24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.