Le premier ministre virtuel du gouvernement virtuel, activement, recherché par la police ivoirienne

Le premier ministre virtuel du gouvernement virtuel, activement, recherché par la police ivoirienne

Depuis quelques jours, il se présentait, sur les réseaux sociaux comme le Premier ministre du gouvernement civil de Transition en exil en Côte-d’Ivoire. Depuis quelques jours, il se présente, bonnet vissé sur la tête comme le chef d’un gouvernement civil et virtuel du Mali en exil au bord de la lagune Ebrié.

Ainéa Camara – puisque c’est de lui qu’il s’agit – vient de prendre la poudre d’escampette à Abidjan.

Selon nos informations, c’est suite à une visite de la Police ivoirienne, venue lui rendre une visite de courtoisie, le 26 février dernier, qu’il a pris les jambes à son cou. Sans demander son reste.

L’objectif de la police, dit-on, était de l’auditionner. Mais l’homme qui se présente, orbi et urbi, comme le « futur Premier ministre malien, à partir du 27 mars prochain » n’a pas attendu que la flicaille lui explique la raison de sa visite.

Il s’est échappé par la fenêtre. Avant de se fondre dans la nature. Depuis, les forces de sécurité sont sans nouvelles de lui.
Son illustre ancêtre, Kamandjan Camara doit se retourner dans sa tombe.

Oumar Babi

Source : Canard Déchainé

https://maliactu.net/

chitari 24

chitari 24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.